Les Terres Bénies de Valinor
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Les Terres Bénies de Valinor

Forum des Valar et des Anciens Peuples
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-18%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
659 € 799 €
Voir le deal

 

 vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^

Aller en bas 
AuteurMessage
Elnaör Laïquendi Cuivuë
Roi de Valinor
Roi de Valinor
Elnaör Laïquendi Cuivuë


Nombre de messages : 1691
Age : 39
Date d'inscription : 20/04/2005

vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^ Empty
MessageSujet: vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^   vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^ EmptyMar 18 Avr - 0:46

Voici quelques RP qui datent un peu ... De juillet-août, sauf erreur ... Fait dans une Alliance créée avec Aluno, Ekwo, Sashelas et Ethir ... ^-^

1) l'Histoire de l'Alliance ...
Citation :
Au départ de toute vie, il y eût les Dragons. Il en existait des Bons comme des Mauvais, et quelques Neutres ... Leurs caractères étaient grandement dictés par leur Race, ainsi les Dragons d'Or étaient les plus doux et gentils des Dragons, mais aussi les plus féroces lorsqu'un ennemi approchait ceux qu'Ils aimaient ... Il y avait aussi les Dragons d'Argent, de Bronze, de Cuivre et d'Airain, Dragon Métalliques et du Bien ...
Mais déjà le Monde n'était pas juste un bel endroit fleuri ... Des Dragons dits Chromatiques apparurent peu après ... Des Dragons Noirs, Verts, Blancs, Bleus et, les plus puissants et sauvages, les Dragons Rouges ...
Il y eut des Guerres, nombreuses ... Plus de la moitié de la population des Dragons, toutes Races confondues, périt ... S'engaega alors un Conflit non plus pour les idéaux des Dragons, mais pour survivre ... Ce Conflit dura longtemps ... L'Evolution passa par là, et les Dragons copullèrent et se reproduisirent de plus en plus vite, le Conflit passant de lutte anti-extinction à lutte de domination ...
Les Dragons d'Airain trouvèrent comment user de la Magie Intérieur, l'Ônd ... Cela ne fit que rendre le Conflit plus sanglant et meurtirer encore ... Mais les Dragons Noirs, bien meilleurs dans les sorts d'illusions et de métamorphose que dans ceux de destruction, trouvèrent le sortièle de ChangeForme ... Très vite, Ils apprirent comment changer de forme à l'envi, et se fondirent dans la flore environnante .. Ainsi naquirent les autres êtres vivants .. Tandis que les différentes Races de Dragons s'entretuaient, les Dragons Noir, rejoints plus tard par les autres, peuplèrent les planètes de différentes formes de vie, s'adaptant à l'envi ... La plupart des Dragons apprirent peu après comment se métamorphoser, et beaucoups ne reprirent jamais leur forme d'origine, peuplant la planète et l'Univers d'une multitude créatures ... Les Dragons survivants moururent de leurs blessures ou de maladies, l'Âge des Dragons semblaient passé ...

Mais aujourd'hui, Valaroth , un Homme rejeté par les Siens, a trouvé le chemin de son Ascendance Draconique, et a retrouvé l'ancestrale faculté de se métamorphoser ... Après avoir soumis saa planète d'origine, soit sous forme de Dragon, soit sous forme d'Hybride, il se tourna vers l'Univers ... Sachant qu'il y en aurait d'autres, comme Lui ... Il les chercherait, les fédéreraient, et ensemble, Ils asserviront l'Univers ...
Toutes les Races de Dragons, ayant oubliés jusqu'à leurs origines, se sont mélangées entre elles, il n'existe plus de Race de Dragon définie aujourd'hui, sinon les Dragons du Bien, et ceux du Mal, qui puisent leur force dans la violence et la Destruction ... ces Dragons sont les Dragons d'Ombre ... Et Ils viennent Vous détruire !!!

2) L'Histoire de mon perso ....
Citation :
Tandis que s'envolait Elathawynn, un être tout vêtu de Noir entra dans la pièce, Ses yeux recelaient la Haine implacable, perpétuelle ... Il paraissait fort calme, tandis que Ses yeux passaient de l'un à l'autre ... Tout vêtu de Noir, disais-Je, de même que ses (très) longs cheveux, ailes de corbeaux. Sa peau était très blanche, crayeuse, et Ses yeux, Rouges, flamboyants. A son côté pendait un fort long fourreau de nacre noir, incrusté de pierreries et marquée d'un long Dragon Sombrecourant tout le long ... L'air s'alourdit à l'entrée de Valaroth, le Maître des Dragons d'Ombre, la lumière sembla baisser, et Toutes et Tous présents tournèrent la tête vers Lui ... Les Dragons d'Ombre inclinèrent respectueusement la tête, et les autres s'inclinèrent devant la Puissance tacite et presque tangible du plus puissant des Dragons existants encore ... Derrière Lui semblait s'écraser des sortes de lambeaux d'ombre, comme se détachant de Sa cape noire ... Tandis que Tous le regardaient, Il se dirigea vers le foyer, au centre de la pièce, et s'assit tranquilement. Certains osèrent s'approcher, et les Compagnons présents approchèrent sans aucune crainte, mais avec respect. Ils commencèrent à discuter des temps Anciens, d'avant l'Alliance, et finalement Ils en vinrent à demander à Valaroth Son Histoire ... Avec réticence, Il se mit à parler, de Sa voix grave et sépulcrale, et le simple fait d'entendre Sa voix emplissait l'âme de Désespoir pour ceux qui n'avaient pas assez de courage et de force de Volonté .. Voici à peu près ce qu'Il dit :

"Il y a maintenant fort longtemps, Probablement aucun de Vous n'était encore né, J'habitais dans un petit village pouilleux, sans parents ni maison. J'étais un vagabon, et les gens aimaient à me rappeler que ma Mère m'avait craché de Son ventre dans la procherie ... Je vécu de rapines et de vols pendant près de seize années. Dès lors, une aubergiste, qui était aussi douce que sympathique, me prit en amitié et persuada son mari de me confier du travail. Je travaillai là 1 an, tandis que Tous s'esclaffaient ouvertement de ma maladresse, et que Tous essayaient de me pousser à bout, pour le simple plaisir de me voir retourner à la rue dont je venais ... Je tins bon 1 an, comme je l'ai dit... La fin d'année devenait de plus en plus dure, autant ma maladresse et mes mauvaises manières diminuaient, autant les railleries devenaient physiques, et autant Myrwell, la gentille aubergiste, commença de me faire la cour. Je tins bon six mois, repoussa aussi diplomatiquement et délicatement cette belle et jeune femme, jusqu'à une soirée d'hiver ... L'aubergiste, qui était aussi le rebouteux du village, était parti pour soigner Fortr, le bûcheron, qui s'était maladroitement prit un arbre sur le coin de la g... Je m'égare ...
Bref, Cette soirée-là, l'aubergiste ne rentra pas chez lui, et Sa femme me surprit dans ma chambre, tandis que Je prenais un bain bien mérité, après une dure journée de labeur. Elle resta là un instant, à me reluquer, et puis défit les pans de sa robe, toujours en me fixant. Je voulus protester, mais Je ne pus plus articuler aucun mot. Elle était si belle, et J'étais si jeune ... Nous fîmes l'amour plusieurs fois cette nuit-là, et d'autres choses encore que, même ici, Je n'oserais raconter."
Sourire évocateur de Valaroth, adoucissant Ses traits un court instant, pendant qu'Il se remémorrait le début de sa vie ...
"Avant l'aube, elle retourna dans sa chambre, juste avant son maris. Heureusement, le lendemain était congé pour l'auberge, Je ne pense pas que J'aurais été capable de marcher bien longtemps après cette nuit ... Bref.
Cela continua ainsi pendant près de 6 mois, Nous Nous voyions dès que possible, dans une grange, dans la forêt, au clair de lune, dans ma chambre, dans la sienne ... Six mois de bonheur pur. Mais tout bonheur a une fin, contrairement au malheur qui peut -être prolongé à l'infini ...
Un jour, Tandis que le soleil se levait, et que Je nettoyais la salle commune de l'auberge, Je l'entendis dévaler les escaliers, pour aller vomir dans l'arrière-cour. Elle me regarda d'un drôle d'air lorsqu'elle rentra, mais remonta sans s'attarder. Dès lors, Nous ne Nous vouîmes plus beaucoup, et en tout cas Nous ne fîmes plus rien <<d'illégal>> ... La chair ne M'intéressait guère à l'époque, J'aimais plus son coeur que Son corps ... Mais elle s'éloignait de plus en plus. Et, étonné, Je vis son ventre s'arrondir au fil des mois. Après quelques mois à ce ruthme, elle disparut pendant une journée, et, le soir tombant, elle revint avec la plupart des hommes du village. Ils avaient tous l'air furieux, l'aubergiste en tête. Ils me dirent que J'étais accusé de viol et de coup, porté à l'encontre de la belle aubergiste, que J'aimais tant et tellement. Je ne vis plus dans ses yeux la passion d'autrefois, et compris qu'elle n'avait que m'utiliser. Mon coeur se brisa, et Je sentis les prémices de ce qui devrait m'arriver bientôt ...

Valarion, les yeux dans le vague, se tut ... Personne ne voulut interrompre Ses pensées .. Ses Compagnons savaient que cela Lui arrivait assez souvent ... Il ne semblait pas regretter Son passé, et Il ne se serait jamais abaissé à Se morfondre ... Il réfléchissait juste, ou revivait intérieurement Sa vie ...
Revenir en haut Aller en bas
Elnaör Laïquendi Cuivuë
Roi de Valinor
Roi de Valinor
Elnaör Laïquendi Cuivuë


Nombre de messages : 1691
Age : 39
Date d'inscription : 20/04/2005

vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^ Empty
MessageSujet: Re: vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^   vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^ EmptyMar 18 Avr - 0:47

3) L'Histoire commune des Fondateurs ...
Citation :
A)Quelques Jours après que Valaeorh eût terminé Son histoire, certains commencèrent à se poser des questions ... En effet, Ils savaient à présent d'où viennent le Seigneur Valaroth et la Puissante Elathawynn, mais d'aucuns ne savaient comment Ils 'étaient connus, eux. Répondant à cette question muette, Valaroth dit un jour :

"Je peux lire tant sur Vos lèvres que dans Vos yeux, Dragons, cette question informulée qu'est ma rencontre avec Elathaynn. Bien, Vous allez être exaucé aujourd'hui, car Je me sens l'Âme d'un conteur, une fois n'est pas coutume ... Elathawynn Vous donnera sa propre version après ...
Il prit une pose théatrale, Ses yeux flamboyants à ces souvenirs ...
"C'était il n'y a pas si longtemps ... La vermine humaine infestant ma planète se conformait à Mon règne et à la nouvelle religion, la Science, ... Tout se passait selon Mes plans, l'Univers serait bientôt à Moi .. Dans pas plus de quelques siècles ... Soudain, une nuit, Je fis un rêve étrangement réaliste. Un rêve où un immense Dragon Rouge sombre, moins sombre que Moi, et plus rouge ... Je le vis se abttre contre des centaines de soldats. Mais sa haine n'étiat pas assez grande, il se fit blesser, et s'enfuit. Dans Mon rêve, les soldats capturèrent une jeune fille, qu'ils emmenèrent avec eux jusqu'au chateau, sans doute comme appat. Mon rêve se brouilla quelques instants, et lorsqu'il reprit, je voyais le grand Dragon Rouge s'envoler vers le chateau ... Je voulut lui hurler de ne pas y aller, que c'était un piège! Qu'à présent que J'avais trouvé un Dragon, Je ne voulais pas le perdre ! Il parut M'entendre. Il arrêta son vol, et Me fixa. Si l'on peut dire ainsi, car Je ne voyais pas Mon corps, dans ce maudit rêve. Il me parla, et Me dit:"
"Je vois la Haine en Toi. Puissante et infatiguable. Tu recherches des pairs. Ne pense pas à Moi. Mais Ma fille, peut-être. Je suis trop vieux. Mais elle ne s'est pas encore réveillée. Elle ne pourra rien faire face à eux. Et Moi non plus, je suis trop vieux. Et pas assez méchant ... Je T'attendrai, et Je les retarderai, pour Tavenue ..."
"Et il se retourna, et partit en volant du mieux qu'il pût ... Il pensait que Je viendrais ? Certainement pas ! Puis, Je revis le visage de la fille. Apeurée. Maltraitée. Seule, bientôt. Et je me revis, exactement comme Elle, ou presque. Une étrange colère monta en Moi. Je me levai, laissai les afafires d'Etat à Mon Disciple, et sortit du palais. Concentrant ma Volonté, Je la projetai vers le vieux Dragon Rouge, pour lui demander où il était. Je reçus l'image d'une planète, autre que celle-ci, dans un autre système ... Ainsi, Il y a bien un Univers au-delà de dôme ... J'avias raison ... Me transformant en Dragon, Je M'envolai aussitôt vers le firmament. Je volai durant des heures et des heures, usant autant d'instinc que de magie pour me diriger, et arrivai finalemen,t à destination, sur la planète Oradruin ... Je sentis des déferlantes de magei, mais de plus en plus faible. LE vieux Dragon Rouge ne tiendrait plus longtemps. Je me précipitai alors dans la direction de la magie, et arrivai au fameux chateau ... Je Medemandai si Je ne rêvais pas encore, mais le cri déchirant et implorant du Dragon me ramena à laréalité ... Je descendis en piqué, et tuai une vingtaine de soldats d'un seul souffle de Feu-Ombre .. .Arrivé au niveau du sol, J'en tuai encore une dizaine facilement, usant Mes crocs et Mes griffes, Je jetai quelques sorts d'Ombre et de terreur, mais cela ne suffisait pas .. Ils étaient trop nombreux, et j'étais trop las, ainsi qu'une cible trop facile ... Criblé de flèche, Je décidai de reprendre mon apparence <Humaine>. Les Hommes reculèrent devant Ma transformation, et Je peus lire la peur qu'inspirait ma peau crayeuse et Mes yeux Rouges flamboyants. Je sortis Mon Katana d'Ombre, et le ciel se couvrit. Le coeur des plus faibles s'accéléra par la poeur, certains eurent même une crise cardiaque, tant l'effet de ma colère et de Ma Haine était fort. Mais cela ne suffit pas. Je commençai alors à porter des coups, plus rapide que l'éclair, et trois fois plus mortal. Le vieux Dragon Rouge se battait comme un lion, lui aussi. Il essayait de rejoindre sa fille. Je la regardai un instant, et vis Sa beauté ... Nous continuames à nous battre durant ce qui me sembla des heures, à la fin, même Mon bras me faisait souffrir. J'entendis alors un terrible rugissement, puis un cri déchirant derrière Moi. Je me retournai, et vit le vieux Dragon éventré, douze soldats à hallebarde devant lui. Je me précipitai, et tuai rapidement les hommes. Mais sa fille, qui le regardait mourrir, qui vit l'étincelle de vie disparaître de ses yeux, ne put rien faire pour m'aider. Malgré Ma force (J'avais d'ores et déjà occis près de 300 hommes), Je faiblis. Le long voyage ne Me permettait plus de Me battre pleinement, et Je faillis. A ma grande honte, et pour la seule fois, Je faillis. Les hommes me jetèrent alors dans un coin et, sans attendre, projetèrent de violer la jeune fille, puisqu'elle ne leur servait plus à rien ... Ils s'approchèrent, et commencèrent à Lui retirer Ses vêtements ... Elle cria, et cria ... Voyant cela, Je relevai la tête, et hurlai : >Laisse Toi aller à la Haine, jeune fille, c'est le seul moyen de Te sauver !! La puissance Ancestrale des Anciens Dragons est en Toi, laisse la affluer, pense à Ton père, qu'il ne soit pas mort pour rien !!>
Mes paroles Lui firent l'effet d'un coup de fouet. Tout d'un coup, Son visage se durcit, et Je me pris à penser qu'Elle était encore plus belle ainsi, dans toute Sa froideur et Sa colère ... Elle asséna quelques coups d'une puissance folle à Ses <gardiens>, qui moururent sur le coup. Tout d'un coup, Elle s'Eveilla, et Elle tua tous les soldats qui restaient encore, ainsi que le Seigneur des lieux et Son fils ... Haletante, Elle vint s'asseoir près de Moi ... Je Lui dis qu'Elle en aurait encore plus profité si Elle avait fait cela lentement ... Elle éclata de rire, puis me regarda dans les yeux :
"Tous les deux, conquéront ce monde remplis de larves, elles furent avides du sang des Dragons, les Dragons seront encore plus avides du leur !!! "
"Je restai quelques semaines, Lui apprenant tout Mon savoir sur les Dragons et leur Puissance, leur magie et leur Force ... Nous conquîmes Son Monde, qu'Elle batisa Oradruin, puis Je dûs la laisser, Lui disant que Nous resterions en contact télépathiques, et que, dans quelmques années, ou dans quelques siècles, Lorsque Nos esclaves pourraient enfin aller explorer l'infini de l'esapce, Nous Nous reverrions, et Dominerions cet univers ... "
Valaroth se tut et, après quelques insants de silence, se retourna vers Elathawynn, le regard à la fois amusé et curieux d'enfin avoir Sa version des faits ...
B) Elathawynn écouta attentivement le récit de Valaroth. Son expression dragonesque se durcit à l'évocation de la mort de son père, juste avant son Eveil. Elle adressa un signe de tête à Valaroth, et commença à parler :

Ce qu'avait vu Valaroth dans son premier rêve de mon père, était loin d'être la première fois que ces vermines essayaient de tuer mon géniteur. Ils avaient déjà tué ma mère, accusée de sorcellerie et de frayer avec le diable sous forme de Dragon. Je savais qu'il n'en était rien, mais comment voulez-vous expliquer quoi que ce soit à ces êtes butés et bornés?

Elle soupira.

Ma mère morte, je m'étais enfuie, car ils voulaient bien évidemment me réserver le même sort, vu que j'étais soit-disant l'engeance du Diable. J'ai assisté à la quasi totalité des combats que les humains ont livré avec mon père. Mais il y en avait trop, trop de vermine. J'admirais certes la puissance de mon père Dragon, sa magnificence... Mais je voyais bien qu'à chaque escarmouche, il avait beau tuer des centaines de gens, il s'affaiblissait petit à petit... Et moi je ne pouvais l'aider. A chaque fois il finissait par s'envoler au loin, mais à chaque fois ils le retrouvaient. J'étais très désespérée, mais je sentais qu'il savait que j'étais toute proche, et il m'envoyait des sentiments de réconfort. Et à présent je me demande si c'est pour cela qu'on le retrouvait si facilement : il ne restait jamais très loin de moi.
Puis arriva le jour dont Valaroth a eu vent... Honni soit ce jour, et honnies soient ces vermines humaines!!! Notre Maître a vu mon père blessé, s'envoler péniblement, mais ce qu'il n'avait pas vu, c'est qu'il s'était envolé in-extremis... En effet, j'en avais eu plus qu'assez de voir ce Grand Dragon Rouge se faire harceler par de si viles créatures : n'y tenant plus, je les ai attaqué par derrière. J'ai effrayé leurs chevaux déjà nerveux par la présence du Dragon, et j'ai semé la panique à l'arrière garde avant de m'enfuir à toutes jambes. Avec cette diversion, il put s'envoler mais moi je ne pu courir très loin, je fus vite rattrapée et identifiée comme étant la vile fille du Dragon. Ils me prirent alors en otage, et m'attachèrent solidement avec des chaînes, car les cordes avaient tendance à se consumer à mon contact.
A ce moment là j'appris avec horreur que j'allais servir d'appât... Il ne fallait pas qu'il vienne me chercher!!! Mais je ne pouvais pas empêcher mon père de venir sauver sa fille. Quel désespoir lorsque je vis son imposante silhouette volante se profiler à l'horizon! Le combat commença, redoutable, mais le Dragon était déjà bien trop faible... Haineuse et impuissante, je les regardais tuer mon père à petit feu, lorsque soudain un autre Dragon, plus sombre que mon père arriva volant à une vitesse vertigineuse. Le combat changea d'âme quelques instant, mais ils n'étaient que deux : mon père affaibli, et l'autre avait l'air fatigué, il devait avoir parcouru une longue distance.
Soudain ce dernier se métamorphosa en humain, un humain à la peau crayeuse et aux yeux rouges éteincelants. Un humain à l'allure noble et charismatique. Mais cela ne changeait rien au fait qu'ils n'étaient que deux contre une multitude, et moi, je ne pouvais rien faire.
C'est à ce moment là que j'entendis mon père hurler de douleur... son flanc dardé de hallebardes, j'assistai à ses derniers instants. Lorsque la dernière éteincelle de vie quitta le corps gigantesque du Dragon Rouge, je me tournai vers l'Autre, l'homme blanc aux yeux rouges, et je le vis succomber à son tour... Les humains, ces vermines infâmes, hurlèrent leur victoire, et dans leur euphorie, voulurent me faire subir l'indicible ! Je hurlais, je me débattais, et là, j'entendis l'Autre qui me cria de me servir de ma haine, que le sang de mon père me donnait les capacités des Dragons.
Cela me fit le choc d'une Révélation.
Suivant ses conseils je massacrai mes tortionnaires, les soldats qui avaient tué mon père et ceux qui avaient attaqué l'Etranger aux yeux rouges, je tuai aussi le Seigneur du château, et son fils... Cet étranger était Maître Valaroth, et comme il l'a si bien dit, je devins la maîtresse de ma planète après l'Eveil qu'il avait déclenché en moi.
Je le vis partir avec tristesse, bien décidée à ce que nous nous retrouvions le plus vite possible, je lui devais tellement...

Elle fit une pause.

Dès que les affaires de ma planètes furent lancées, je m'envolais afin de le rejoindre. D'ailleurs, soit dit en passant, depuis le jour où je me suis métamorphosée en Dragonne, je n'ai que très rarement repris forme humaine.
Valaroth, malgré l'éternel dilhemme que je semblais provoquer en lui, m'emmena alors dans une sorte de voyage initiatique. J'appris des techniques de combat, de la magie, des moyens de mettre à profit mon énorme puissance potentielle. Or donc, nous avons fini par arriver sur une planète où nous avons rencontré à notre grande surprise... un Dragon. Tout feu tout flamme comme tous les Dragons, mais rayonnant d'Ombre. Cela peut paraitre paradoxal, mais c'est vrai, il rayonnait d'Ombre, il était d'un noir d'ébène, et avait des yeux bleu saphir.
Il eut l'air aussi surpris que nous, il y eut donc de part et d'autre quelques secondes d'hésitation. Finalement un dialogue fut instauré au cours duquel nous avons appris qu'il se nommait Lyrander, fils de Kroryn, et qu'il pratiquait la même magie que celle que m'enseignait Valaroth.
Nous étions trois Dragons, pas encore au sommet de notre Puissance, nous haïssions les Humains (enfin visiblement surtout Valaroth et moi), et nous disposions chacun d'une planète... De là naquit l'idée d'une Alliance de Dragons, où tous les Dragons d'Ombre pourraient se retrouver, où les jeunes pas encore Eveillés pourraient trouver des mentors afin de les guider.
Quelle belle idée, mais beaucoup plus difficile à concrétiser...
Revenir en haut Aller en bas
Elnaör Laïquendi Cuivuë
Roi de Valinor
Roi de Valinor
Elnaör Laïquendi Cuivuë


Nombre de messages : 1691
Age : 39
Date d'inscription : 20/04/2005

vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^ Empty
MessageSujet: Re: vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^   vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^ EmptyMar 18 Avr - 0:47

Citation :
C) Lyrander écouta tout ce que raconta Elathawynn, récit passionant qu'il connaissait déjà fort bien...Et pris alors la parole

Je vais désormais vous raconter mon passé bien moins sombre que le leur...En effet je suis né dans une communauté de dragon et dès mon plus jeune âge ma mère ne voulait pas que j'ai voir mon père, aucuns des dragons qui vivvaient dans la communauté ne parler de mon père, personne ne voualait m'apprendre qu'il était....Mais un jour par soif d'apprentisage je partit voir Sur le Mont Kalone, seul lieu que m'interdisait ma mère plus que tout autre lorsque je partais voler...Arrivait sur la Montagne je pris alors ma forme Humaine qui ma foix ne me déplésait pas...C'est alors qu'une fois entrer dans la grotte j'entendis une voix dans ma tête :

Je t'attendais

Je dois vous l'avouer j'ai eu peur, mais cette peur je savais d'où elle venait...J'avais peur de Voir mon père...

Pourquoi as-tu peur, mon Fils, tu devrais être confiant, je vais te livrer ton apprentisage de la magie des dragons que ta mère a toujours voulu te faire abandonner pour favoriser tes contacts avec les Humains...

Je lui parlai alors et lui expliquai que les Humains n'étaient pas si Innioble comme beaucoup le prétendait...Je lui promis de revenir pour avoir l'apprentisage qu'il voulu me donner...Le temps dedire à ma mère que je partais vers de nouveaux Horizons....

Je retourna tel un ermite au sommet du Mont Kalone afin de pouvori recevoir ma vrai éducation de dragon que mon père gardein de la Sphère de feu me donnerait... S'en suivit de longs mois pendant il m'appris à tout oublier, tout l'éducation de ma mère devait être oublier afin de devenirenfin un dragon d'une puissance extraordaire...Peu à peu je me métamorphosa, mes écailles prirent une couleur plus foncées, mes yeux s'habituèrent à ne plus voir de lumière de soleil et prirent une couleur très vive que l'on pouvait voir dans l'obscurité...Quand mon enseignement fut terminé, je sentais que le Mal était alors en moi...On voyait un Halo Sombre se dégageait autour de moi...

J'allais alors prendre mon envol afin de rejoindre une planète que mon père m'avait légué, qu'il me retenu par la pate arrière et me toucha avec la paume de sa griffe droite...Je sentis une Énergie considérable aflluer en moi, j'étais à ce moment là le nouveau détenteur de la Sphère de Feu....Je remercia mon père et partit Habitait une planète riche en ressource abondante que je nomma Kalone....Afin de ne jamais Oublier mon père...Sur ma planète j'y resta une longue année qand soudain je sentis une force sombre...Deux dragons apporchaient, je rentra alors e télépathie et leur dit de venir se reposer sur ma planète...Ils me répondirent et vinrent sur ma planète reprendre des forces suite à des batailles contre des humains...Je leur avoua alors que le contact avec les Humains m'avait été appris par ma mère et ne me posait alors jusqu'a aujourd'hui aucun problème...Nous parlâmes alors jusqu'à tard le soir de nous, nos qualités, nos défaults, nos Ambitions et nous en vinrent à penser à réunir les dragons de cet Univers pour créer une Alliance....Je leur parla d'un dragon dont mon père m'avait parlé, il était fort puissant et lui non plus n'aimait pas les Humains...Il se nommait Gorgol...Alors nous décidâmes de la contatcter...Avant de partir faire un long voyage nous lancâmes des appels à trvars tout l'Univers pour tenter de trouver la trace d'autres dragons....
D) Après quelques instants, Gorgol, voyant que tous les regards se tournaient vers lui, se dit que c'était probablement à son tour de prendre la parole. Ses écailles noires luisaient à l'éclat des torches, et il était difficile de voir où se braquait son regard car ses yeux étaient aussi noirs que son corps. Cependant on voyait bien qu'il n'était âgé d'à peine 15 siècles, en effet, il avait déjà bien baroudés de par d'autres univers du Multivers, et était arrivé sur celui-ci il y a peu. Il continua sur le récit de Lyrander :

J'avais tendance, depuis mon plus jeune âge (mon Eveil) et n'ayant pas de famille, à voyager de planète en planète, pour subvenir à mes besoins, ne me fixant nulle part et me faisant des ennemis partout. Le jour je me nourrissais du bétail des paysans et la nuit je dormais sur la place centrale de leurs villages, que j'avais préalablement incendiés.
Un jour où j'entamais la destruction d'une planète, je tombais sur un groupe d'humains déjà occupés à se battre contre d'autres humains. Etonné de voir mon arrivée si peu remarquée, je m'arrêtai pour les observer s'entre-tuer. D'un côté il y avait un groupe important de pietaille armés de fourches et brandissant des torches. De l'autre un petit groupe d'humains qui avaient l'air différents de tous ceux que j'avais déjà rencontrés par le passé. D'un coup, je dressai l'oreille, surpris, car j'entendis le chef du petit groupe d'humains étranges parler la langue séculaire des Dragons. Il m'appelait à l'aide tout en faisant résonner en moi mes origines profondes.
Je décidais donc de fondre sur le groupe de paysans et d'aviser plus tard de ce que je ferai des autres étranges humains. Après un carnage dans les règles de l'Art, je me retournai face au petit groupe d'humains qui parlaient la langue des Dragons. Voyant que j'étais prêt à continuer sur ma lancée, le chef commença à me parler rapidement pour m'arrêter : "Nous sommes les Anciens, nous sommes persécutés par ces ignorants car nous sommes les Amis-des-Dragons et que nosu apprenons leur langue..."
L'argument était suffisemment surprenant pour que je m'arrête. Intrigué je leur demandai d'où ils détenaient leur savoir sur les Dragons. Ils me répondirent qu'un Grand Dragon, Gardien de la Sphère de Feu leur avait enseigné tout ceci, car eux-mêmes et leurs ancêtres avaient toujours refusé de combattre les Dragons sans mieux les connaitre. Je leur intimais donc de me conduire auprès de ce Grand Dragon.
Arrivé dans son antre, j'entendis : "Bienvue à toi, Gorgol le Dragon Errant" Il me demanda de rester quelques temps avec lui afin qu'il termine mon instruction parcellaire de mes pouvoirs dragonnesques.
A peine mon enseignement terminé, je repartis, comme à mon habitude, vers d'autres planètes. Après quelques temps, j'arrivais sur une planète qui me plaisait assez. Je la nommais Dushgol, en référence à une ancienne cité Dragonnienne, et m'y installais.
Quelques temps après j'eus la visite de trois Dragons, qui, je l'appris par la suite, avaient mis du temps à me trouver. Ils avaient l'intention de fonder une Alliance des Dragons d'Ombres. N'ayant rien de mieux à faire, j'acceptais et ils me dirent qu'ils devaient trouver d'autres Dragons. Ce me rappella une histoire que m'avaient raconté les Sages-Amis-des-Dragons, qui parlait d'un certain Smaug vivant dans une contrée lointaine. Je partis avec eux à la recherche dudit Smaug, avec lequel nous avions l'intention de fonder une Tour des Dragons sur une planète qui serait commune à toute l'Alliance des Dragons d'Ombre.

Ayant terminé son histoire, Gorgol se tourna d'un air éloquent en direction de Smaug, et retourna s'installer confortablement.
E) Smaug écoutant avec intérêt le récit de chacun sorti quelque peux de la zone d’ombre que procuré la faible lumière de la salle. Il se remémora ces tristes jours puis revenant a la raison se mit a compté:

La plupart des personnes me connaisse déjà par un malheureux hasard. Mais je vais vous compté a présent toute l’histoire

Il prit une inspiration comme pour se donné le courage de dire se qu’il avais tus pendant des années

Ma vie commença il y a des millénaires sur une planète lointain inconnue de la plupart d’entre vous que l’on nommé Terre du Milieu. Nom stupide vus son éloignement du réseau des planètes connues. Enfin les humains appel souvent les choses de façon idiote. Je naquis donc sur cette petite planète. C’est malheureusement une partie de ma vie dont je n‘ai aucun souvenir. Abandonné par mes parents, que je sus plus tard deux humains sans intelligence, je fut abandonné dans une crevasse laissé pour mort sans nom pour que le souvenir de ma naissance se perde. Je grandi seul .Mon nom est de nos jours retenu pour une histoire stupide lors de mon adolescence, une mésaventure au dessus de la ville de Dalle. Enfin je me terra dans siècle durant survivant tant bien que mal dans une montagne du nom de Moria depuis longtemps oublier dont le nom fut changé par Mont ténébreux dut au mystère qu’il si produisait. Je ressorti de mon trou et découvris un monde bien changé. Les hommes avaient déversé leur savoir dans les usines et l’industrie. Ils voyageaient par vaisseau ayant abandonnés les chevaux. Ma colère me submergea, la destruction de tous se qui étais bon me pris a la gorge comme quelque chose de pourri qui ne voulais pas passé. Oui le cœur des hommes étaient devenu pourris. Tous de suite remarqué par ma taille ils m’attaquèrent me défendant tant bien que mal mais mon exil m’avais affaibli. Je lutta pendant des heures contre se qui me semblé des moucherons revenant sans cesse. C’est a ce moment que trois dragons captèrent mes cris de détresse. Je m’essoufflais ne prouva retenir encore longtemps mais assaillant mais l’arrivé de mes compagnon fis changé le cour des choses. Ils les balayèrent avec une facilité déconcertante. Une fois le combat fini ils me dirent:

Bonjours a toi noble dragon, nous nous présentons Valaroth seigneur des dragons d’Ombre et gardien du Katana des ombres et voici mais compagnons Elathawynn, Lyrander et Gorgol. Ensemble nous montons une tour des dragons ou notre haine pour les humains pourrais s’exprimer pleinement. Je te propose de nous rejoindre.

Je réfléchi quelque peux puis voyant la dette que j’avais envers eu de rétorqua:
Ma haine et votre. Que les humains périssent. :diable:

La flamme dans mon regard fut ravivée. C’est alors qu’ils s’envolèrent de la planète ne laissant derrière eux que des cendres et des cadavres gisant sans vie, partant à la recherche de dragon a réveiller….

vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^ Bannirevalaroth9ha

Voilà voilà ... C'est long, et pas mis en page, j'y remédierai ptet un de ces jours, mais là j'ai la flemme ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^ Empty
MessageSujet: Re: vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^   vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
vieux RP tout frippés, mais plein de souvenirs ... ^-^
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expressions en tout genre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Terres Bénies de Valinor :: La Taverne de Valinor :: Alcôve RP-
Sauter vers: